À la suite d’une intervention ou d’une enquête, l’ombudsman peut recommander toute mesure qu’il juge appropriée (Art. 29) et exiger que la Direction générale lui fasse rapport dans un délai donné des mesures prises ou proposées afin de donner suite à la recommandation.

Le pouvoir de recommandations n’est ni coercitif ni exécutoire. Ces caractéristiques renforcent l’indépendance en contribuant à rendre son action efficace et crédible.

Les recommandations visent à mettre l’accent sur une approche de recherche de solutions en limitant les recours juridiques.