Maryline Caron
Ombusdman

Madame Caron a travaillé pendant plus de 30 ans dans le réseau de la santé et des services sociaux en tant qu’intervenante, cadre intermédiaire au Pavillon du Parc et cadre supérieur au CSSS de Gatineau. Elle mise, entre autres, sur ses connaissances et son expérience acquises à titre de commissaire locale à la qualité des services pour offrir un service efficace et de qualité.

Madame Caron détient, entre autres, une maîtrise en administration publique de l’ENAP et un baccalauréat en kinanthropologie et en psychologie de l’Université d’Ottawa. Personne intègre et passionnée par l’administration publique, elle est fière de mettre ses compétences au service du Bureau de l’ombudsman, une entité apolitique et autonome. Elle a assumé la fonction d’ombudsman intérimaire en 2018. En juin 2019, à la suite du processus de sélection, elle a obtenu un mandat de trois ans qui est renouvelable une seule fois. Elle relève du conseil municipal et est indépendante de l’administration.

Jean-Mathieu Larabie
Adjoint administratif

Monsieur Larabie a plus de 10 ans d’expérience au sein de la Ville de Gatineau en tant que préposé et commis administratif. Ayant une excellente connaissance de l’administration municipale, du service à la clientèle et de la technologie de l’information, il désire mettre à profit ses connaissances afin d’offrir un service de qualité avec efficience et bienveillance. Les citoyennes et les citoyens se sentiront accompagnés et écoutés!

Monsieur Larabie possède une formation d’adjoint juridique de la Cité collégiale en plus d’avoir poursuivi son développement professionnel dans le domaine de l’informatique. Fier de sa municipalité et de ses communautés, Jean-Mathieu est soucieux de l’amélioration continue de la qualité des services municipaux offerts à la population. Pour ces raisons, Jean-Mathieu est heureux d’apporter sa contribution au développement du Bureau de l’ombudsman et de la Ville de Gatineau en offrant ses services à la population de Gatineau.

M. Larabie est titulaire du poste permanent et il est entré en fonction au Bureau de l’ombudsman de Gatineau en avril 2020.

Vision

Par son leadership socialement responsable, l’ombudsman aspire à :

  • Faire connaître ses services afin d’en améliorer l’accès et augmenter la satisfaction de la population gatinoise;
  • Créer une expérience positive de règlement des différends pour toutes les personnes impliquées.

Valeurs

Dans l’exercice de son rôle, l’ombudsman adopte et promeut les valeurs de justice, d’intégrité, de respect, de responsabilité et de transparence.

Justice

Cette valeur est la pierre angulaire de la fonction d’ombudsman. La justice naturelle vise à garantir que les droits, privilèges ou intérêts d’une personne sont respectés dans leurs interactions avec l’administration municipale. La valeur de justice naturelle renvoie aux principes de l’équité procédurale que sont l’impartialité et le droit d’être entendu.[1][2]

En plus de nous assurer d’une application conforme des normes, de la règlementation et des lois applicables, nous prenons en considération la façon dont la citoyenne ou le citoyen a été traité, la qualité des informations transmises, la gestion des attentes en lien avec les particularités du dossier et le caractère raisonnable de la décision rendue. L’égalité n’est pas garante d’équité!

« Une décision a plus de chance d’être juste si le processus décisionnel est raisonnable et équitable. »

[1] Guide pratique sur l’équité décisionnelle, Ombudsman de Montréal, 2018.

[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Justice_naturelle

Intégrité

L’intégrité est la valeur morale qui guide l’ensemble des attitudes, des comportements et de la prise de décisions. Elle exige de l’honnêteté, de la sincérité et de la cohérence entre les discours et les actions. La personne intègre agit selon un système de valeur et est imputable.

L’intégrité nous permet d’être fidèles à ce que l’on est réellement, sans jamais aller à l’encontre de nos principes. C’est le respect intégral de nos engagements personnels et professionnels. Nous agissons au quotidien en congruence avec nos paroles : « Les babines suivent les bottines »!

« L’intégrité engendre la crédibilité » – Wayne Cheng

 

Respect

Le respect c’est la valeur morale qui permet d’accorder une profonde estime et de la considération à toutes les personnes avec lesquelles nous interagissons.

Nous agissons avec courtoisie, bienveillance et sans jugement de valeur. Nous démontrons de l’ouverture face aux différences. Nous reconnaissons et protégeons le droit à la dignité et à l’intégrité des personnes.

« Le respect repose sur la reconnaissance des droits des individus et de la société. [1]»

[1] https://lesdefinitions.fr/respect

Responsabilité

La valeur de la responsabilité morale se définit par la capacité à assumer son rôle, à prendre position, à justifier ses décisions et à rendre compte de ses activités

Nous assumons l’ensemble des responsabilités décrites dans la résolution CM-2019-100.

Dans l’exercice de ses fonctions, l’ombudsman est responsable du traitement des plaintes et du suivi des recommandations. Il a le devoir d’examiner la responsabilité administrative, ce qui peut impliquer la réparation des préjudices.

La responsabilité morale se définit par la capacité de décider librement et en toute conscience, de justifier ses actions, et d’en accepter le jugement[1].

[1] https://www.toupie.org/Dictionnaire/Responsabilite_morale.htm

Transparence

La transparence se concrétise par l’engagement à fournir une information complète et de qualité aux personnes ayant recours aux services. Elle permet d’exposer les faits clairement sans les altérer.

Plus concrètement, nous valorisons une information fiable, pertinente, juste et facile à comprendre. La transparence implique que nous offrons une rétroaction aux personnes concernées, quant aux interventions et aux décisions prises.

La transparence permet d’établir une relation de confiance avec la population

Énoncé de principes

L’ombudsman s’engage à promouvoir et respecter les standards les plus élevés en matière d’indépendance, d’impartialité, d’équité, de confidentialité, d’accessibilité et de crédibilité. Rappelons que ces principes représentent les attributs ou les caractéristiques intrinsèques à l’exercice de la fonction d’ombudsman.

L'indépendance

C’est le traitement des dossiers sans crainte de déplaire ni envie de plaire à toute forme de pouvoir administratif, politique, économique, social, médiatique ou à l’opinion publique. L’indépendance réfère à la responsabilité morale. L’ombudsman relève du conseil municipal et il est indépendant de l’administration municipale.

L'impartialité

C’est l’absence réelle et apparente de tout préjugé ou de toute idée préconçue. L’ombudsman exerce sa mission sans crainte, sans favoritisme ni préjugés. L’impartialité objective et subjective est essentielle pour un traitement juste et équitable.

L'équité

C’est ce qui implique le juste traitement et qui permet d’attribuer à chacun ce qui lui est dû par référence aux principes de la justice naturelle. On se réfère à ce principe, lorsque l’application stricte des règles légales peut entraîner des conséquences injustes envers l’une des parties.

« L’équité permet d’appliquer la généralité de la loi aux particularités des situations concrètes. Elle vise à instaurer une égalité de droit, en tenant compte des inégalités de fait » 2.

La confidentialité

Le dossier de plainte est confidentiel et ne peut être partagé avec l’administration ou la personne requérante. Les dossiers de plainte bénéficient d’une clause qui les soustrait à la loi de l’accès à l’information. On attribue à l’ombudsman une immunité à comparaître.

La crédibilité

Par son intégrité, sa transparence et son imputabilité, l’ombudsman construit sa crédibilité. Il agit avec professionnalisme, développe ses compétences et mise sur les meilleures pratiques afin d’être respecté par ses pairs, les personnes susceptibles d’utiliser ses services, le personnel de l’administration et les membres du conseil municipal. La crédibilité engendre la confiance.

L'accessibilité

La gratuité et l’accessibilité des services représentent les deux critères essentiels pour évaluer l’accessibilité. En ce sens, tous les services offerts sont entièrement gratuits et divers moyens sont à la disposition de la population pour obtenir de l’information et déposer une plainte. Il est possible de communiquer avec l’ombudsman soit par téléphone, par courriel, au moyen du formulaire qui se trouve sur le site Web, par la poste et même en personne. Le Bureau est accessible pour les personnes à mobilité réduite. Le requérant peut être rencontré à son domicile ou dans le lieu de son choix. Un service d’assistance à la formulation de la plainte est disponible. Rendre accessibles les services de l’ombudsman, c’est aussi les faire connaître!